Audiovisuel public : "Il nous apparaît indispensable d’associer la jeunesse à la réflexion autour de la réforme"

Audiovisuel public : "Il nous apparaît indispensable d’associer la jeunesse à la réflexion autour de la réforme"

Audiovisuel public : « Il nous apparaît indispensable d’associer la jeunesse à la réflexion autour de la réforme »

Lors de la séance de questions au gouvernement, Sophie Mette a salué les grandes orientations que Françoise Nyssen, ministre de la Culture, entend donner à l’audiovisuel public français, notamment par les objectifs prioritaires fixés en termes de refonte du contenu et de redéfinition de l’offre. La députée de Gironde a également souligné l'importance d’associer la jeunesse à la réflexion autour de cette réforme afin de mieux tenir compte de leurs attentes et de leurs usages.

Retrouvez la vidéo et le texte de sa question, ainsi que la réponse de la ministre :

 

[Seul le prononcé fait foi]

Madame la Ministre, vous avez lancé hier les chantiers qui doivent donner lieu à la réforme de notre audiovisuel public.

Cet engagement de campagne du Président de la République est, depuis le début de la mandature, « une priorité de l’exécutif ».

Il doit aboutir à présenter aux français d’ici l’automne 2019 une réforme pour engager la transformation de l’audiovisuel public.

Car c’est bien devant les français qu’il convient de justifier les changements annoncés, tant en terme de contenus, qu’en terme de financement et de gouvernance.

Vous avez décidé, contrairement à ce qui a souvent été fait, de vous concentrer sur les objectifs en terme de contenu et de redéfinition de l’offre, avant de traiter le financement ou la Gouvernance.

Tout en rappelant que cette réforme des contenus n’est pas imperméable aux questions de structure et de financement, le groupe Mouvement démocrate et apparentés soutient cette démarche, mais souhaiterait avoir davantage de précisions sur la méthode.

Vous avez annoncé la mise en place d’une mission chargée de réfléchir aux transformations de l’offre de notre service public audiovisuel. Ce service public est, pour beaucoup de nos concitoyens, un patrimoine et un accès à la diversité culturelle qu’il convient de promouvoir. C’est par ailleurs une contribution décisive au libre arbitre et à l'esprit critique dans une société envahie par les flux d'informations des GAFAM et les propagandes qui y sont parfois distillées

Il nous apparaît donc indispensable d’associer les publics et particulièrement la jeunesse à la réflexion autour de l’évolution de ces médias pour tenir compte de leurs attentes et de leurs usages. C’est ainsi par exemple que vous envisagez la transformation numérique de France 4.

Madame la Ministre, nous partageons vos orientations, mais au-delà de la méthode, pouvez-vous nous assurer que le Service public aura bien l’ambition de porter les missions qui sont les siennes : l’accès à la culture, l’éducation, l’information, la création tout en retrouvant sa légitimité et l’audience qui devrait être la sienne ?

Close