"Avec Lire et faire Lire, des milliers de bénévoles s'engagent pour réduire les inégalités face à la langue"

"Avec Lire et faire Lire, des milliers de bénévoles s'engagent pour réduire les inégalités face à la langue"

« Avec Lire et faire Lire, des milliers de bénévoles s’engagent pour réduire les inégalités face à la langue »

Lors de la séance de questions au gouvernement, Géraldine Bannier a interrogé Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, au sujet de la clé de réussite indispensable que constitue la maîtrise des mots. La députée de la Mayenne a ainsi rendu hommage aux parents, professeurs et bénévoles qui se mobilisent chaque jour pour donner aux enfants l'accès à la lecture.

Retrouvez le texte et la vidéo de sa question, ainsi que la réponse du ministre :

[Seul le prononcé fait foi]

La lecture est le plus étonnant et le plus beau trésor qu’il m’ait été donné de recevoir.

Alors qu’un quart des jeunes de 16 à 25 ans qui ont effectué leur journée Défense et Citoyenneté maîtrisent mal la lecture, que l’étude PISA révèle année après année les difficultés de compréhension de nos écoliers, il convient de rappeler la clé de réussite indispensable que constitue la maîtrise des mots.

Comment en effet devenir un bon mathématicien sans mots ? Comment entrer dans l’univers numérique sans mots ? Comment faire partager ses passions - même de l’espace- sans mots ? Comment enfin franchir avec confiance les barrières sociales et se choisir véritablement un destin sans mots?

Vous l’aurez compris, je suis là pour rendre un hommage aux parents et à l’ensemble des professeurs qui ont eu et ont un rôle majeur pour montrer aux enfants la voie très sûre que leur ouvre la lecture ; mais je souhaite aussi saluer l’action des bénévoles qui chaque jour, dans notre pays, se déploient pour donner à chacun cet accès essentiel.

Avec Lire et faire Lire, ce sont plus de 17 000 bénévoles de plus de 50 ans qui agissent au sein de tous les territoires, auprès de 600 000 enfants, pour réduire les inégalités face à la langue, pas si souvent évoquées au sein de cet hémicycle ; ils montrent aussi qu’on peut s’aider entre générations et sans arrêt apprendre les uns des autres.

La lecture est aussi un moyen parmi d’autres, mais essentiel de lutte contre l’obscurantisme dans notre société fragilisée.

  • Alors qu’a eu lieu la semaine dernière, à l’académie française la réunion constitutive de Lire et faire Lire, avec la présence des partenaires de l’action, pouvez-vous nous rappeler, monsieur le ministre, quels seront les engagements du gouvernement pour ce beau projet de société : « un pays de Lecteurs » ?

 

Close