Communiqué relatif à la niche parlementaire du groupe MoDem et Démocrates apparentés

Communiqué relatif à la niche parlementaire du groupe MoDem et Démocrates apparentés

Communiqué relatif à la niche parlementaire du groupe MoDem et Démocrates apparentés

Le 28 janvier 2021

Ce jeudi 28 janvier, le groupe MoDem et Démocrates apparentés, dans le cadre de sa niche parlementaire, a fait adopter l’ensemble des cinq propositions de loi, qui ont pour objectif d’améliorer le quotidien de nombreux Français.

Pour Patrick Mignola, président du groupe démocrate : « A l’occasion de cette journée où nous maitrisions l’ordre du jour de l’Assemblée, nous souhaitions proposer des solutions très concrètes à des sujets quelquefois techniques mais qui sont de vraies préoccupations pour de nombreux Français »

C’est le cas avec la proposition de notre collègue Nadia Essayan qui, à partir d’une expérimentation heureuse, celle de la mise en place d’une heure silencieuse dans un supermarché de sa circonscription pour permettre aux personnes atteintes d’un trouble autistique de s’y rendre, a ainsi pu obtenir une concertation nationale qui devra sous 18 mois rendre des propositions concrètes pour améliorer l’accès des personnes en situation de handicaps aux ensembles commerciaux.

C’est le cas avec la proposition de Cyrille Isaac-Sibille, qui, en partant d’expériences efficaces dans différents territoires pour désengorger des urgences, propose la labellisation de « Points d’accueil pour soins immédiats », afin de les généraliser sur notre territoire.

Les experts forestiers auront un accès plus aisé aux données cadastrales, grâce à la proposition de loi de Nicolas Turquois, qui montre qu’en levant un petit verrou administratif un peu absurde, on peut améliorer la gestion de nos forêts et faciliter la gestion économique et environnementale de l’ensemble d’une filière d’avenir, celle du bois.

La proposition de loi de notre collègue Justine Bénin, vise à remettre à plat la gouvernance de l’eau et de l’assainissement en Guadeloupe, afin de remédier, enfin (!), à une situation intolérable dont nos compatriotes guadeloupéens sont victimes depuis des années.

Situation toute aussi intolérable pour nos concitoyens qui, impactés par une catastrophe naturelle, se retrouvent parfois face à un mur d’absurdités assurantielles pour faire valoir leurs droits. La proposition de loi de Stéphane Baudu, permet d’y mettre bon ordre.

Dans le cœur battant de notre démocratie, où nous savons débattre de sujets de société et définir de grandes politiques publiques, nous avons estimé qu’il était également de notre devoir de régler des problèmes qui empoisonnent la vie de certains de nos concitoyens », conclut le Président du groupe.

Close