Communiqué relatif au projet de réforme des retraites

Communiqué relatif au projet de réforme des retraites

Communiqué relatif au projet de réforme des retraites

Paris, le 11 décembre 2019


Le groupe Mouvement Démocrate et apparentés de l’Assemblée nationale accueille avec satisfaction le projet de réforme des retraites présenté ce jour par le Premier Ministre Édouard Philippe, devant le Conseil Économique, Social et Environnemental.

Ce projet est la condition sine qua non pour préserver notre modèle social et le rendre plus juste et plus équitable. Loin des fake news diffusées depuis plusieurs semaines par des oppositions parfois hystériques ou irresponsables, cette réforme prévoit un cadre clair et précis, dont l'objectif de justice sociale ne saurait être de bonne foi remis en cause. Il est tout à fait normal qu'il y ait des personnes en désaccord avec certains points de ce projet mais nous ne laisserons pas les fausses informations prospérer : le projet du Gouvernement préserve les solidarités au sein de la Nation et entre les générations. Il souhaite même les garantir pour les générations à venir quand le statu quo les fragiliserait. 

La retraite minimum à 1000 euros pour une carrière complète au SMIC, la compensation dès le premier enfant, des pensions de réversion garantissant 70% du revenu du couple à la personne ayant perdu son conjoint, la baisse de l’âge d’annulation de la décote, de nouvelles solidarités pour les aidants, la reconnaissance de la pénibilité dans le secteur public, notamment l'hôpital et le principe de cotisation dès le 1er euro gagné sont quelques-unes des avancées majeures portées par cette réforme pour plus de justice et de solidarité.

Le maintien de l'âge légal de départ à 62 ans et celui d’acquis sociaux comme la prise en compte des carrières longues et de la pénibilité, sont des garanties supplémentaires de préservation du modèle social de notre pays. La réaffirmation du principe de revalorisation du traitement et des primes des enseignants, avec la garantie, inscrite dans la loi, que le montant des pensions de retraite ne baissera pas avec le nouveau système, est un engagement auquel nous sommes attachés et que nous soutenons pleinement.

Il s’agit incontestablement d’un projet responsable et financé par la disparition très progressive des régimes spéciaux, une nouvelle contribution de solidarité des très hauts revenus qui bénéficiera à tous et par l’instauration d’un âge d’équilibre. Ce dernier sera porté à 64 ans, soit quelques mois de plus que l’âge moyen effectif de départ à la retraite aujourd’hui, qui est de 63,4 ans. Les partenaires sociaux auront néanmoins la possibilité de modifier cette solution d'équilibre s'ils souhaitent proposer des solutions alternatives et en toute hypothèse l'abaisser en fonction de la pénibilité, des carrières longues et les temps partiels en fin de carrière professionnelle. 

Le groupe Mouvement Démocrate et apparentés rappelle son attachement à la question de la fin de carrière professionnelle et de la transmission. A partir de 55 ans, les salariés sont au summum de leurs compétences professionnelles mais ne sont pas forcément au meilleur de leur forme physique. Dans une économie de compétences, comme l’est celle de la France, qu'il soit possible de travailler quelques heures en moins chaque année en fin de carrière, afin de transmettre son savoir-faire, c’est aussi reconnaître la valeur du travail et garantir le maintien de ces compétences dans notre économie.

Cette réforme, première brique du nouveau contrat social qui unira les Français, consolide et renforce la place des partenaires sociaux : ils détiendront la gouvernance de la valeur du point et la responsabilité de faire progresser les règles applicables à la pénibilité et des fins de carrière professionnelle. Nous serons à leur écoute pour traduire dans la loi les propositions qu’ils ne manqueront pas de formuler.

Close