Droit à l'erreur : "Passer d'une administration de contrôle et de sanction à une administration bienveillante et d'accompagnement"

Droit à l'erreur : "Passer d'une administration de contrôle et de sanction à une administration bienveillante et d'accompagnement"

Droit à l’erreur : « Passer d’une administration de contrôle et de sanction à une administration bienveillante et d’accompagnement »

Lors de la séance de questions au gouvernement, le député Mohamed Laqhila est revenu sur la présentation, la veille, du projet de loi relatif à l'établissement d'une société de confiance, et a interrogé le ministre de l'Action et des comptes publics au sujet des leviers à notre disposition pour rétablir la confiance entre l'État et les Français.

Revoir l'intégralité de sa question en vidéo :

Close