États généraux de l'alimentation : des annonces à la hauteur des enjeux

États généraux de l'alimentation : des annonces à la hauteur des enjeux

États généraux de l’alimentation : des annonces à la hauteur des enjeux

Emmanuel Macron prononçait aujourd'hui un discours attendu devant les acteurs de la filière agricole. Dans un communiqué de presse, le groupe MoDem salue des annonces à la hauteur des enjeux.

A mi-parcours des États généraux de l’alimentation, Emmanuel Macron a prononcé un discours attendu devant les acteurs de la filière agricole.

Le président de la République a annoncé les principaux axes d’une grande loi à l’horizon du premier semestre 2018. Cette loi devrait permettre, notamment, d’inverser la construction des prix au travers d’un contrat proposé par les agriculteurs et non plus par les acheteurs, d’améliorer la transparence sur les prix et les marges pratiqués, d’appliquer réellement les sanctions prévues par la loi Sapin II, et d’inciter les agriculteurs à se regrouper en organisations de producteurs.

Pour accompagner la « nouvelle agriculture française », l’État a aussi pris l’engagement de réserver 5 milliards d’euros du plan d’investissement agricole pour accompagner ces choix filière par filière. Ces aides iront aux agriculteurs et seront payées dans le semestre pour combler les retards de paiement subis par la profession depuis plusieurs années.

Le groupe Mouvement Démocrate et apparentés se félicite de cette annonce et salue la méthode opérée pour y parvenir. En étant parvenus à mettre autour de la table tous les acteurs de la filière, le président de la République et le gouvernement ont créé les conditions d’un dialogue constructif, au service de l’intérêt général.

« Nous sommes très satisfaits des annonces faites par le président de la République. Il y avait urgence à proposer des solutions pérennes pour que nos agriculteurs puissent vivre dignement de leur travail. En responsabilisant ainsi tous les acteurs de la filière, et en renversant le rapport de force entre les agriculteurs et les acheteurs, Emmanuel Macron ouvre la voie vers un avenir plus serein pour les agriculteurs. »

Marc Fesneau, président du groupe Mouvement Démocrate et apparentés

S’ouvre désormais le second chantier des États généraux de l’Alimentation, portant sur une alimentation saine, sûre, durable et accessible à tous. De nouveau, notre groupe y prendra toute sa part, notamment par la voix de Richard Ramos, rapporteur de l’atelier pour « Faciliter l’adoption par tous d’une alimentation favorable à la santé ».

Close