Grève de la distribution de la presse : A la veille d’une échéance majeure, ne confisquons pas le débat démocratique !

Grève de la distribution de la presse : A la veille d’une échéance majeure, ne confisquons pas le débat démocratique !

Grève de la distribution de la presse : A la veille d’une échéance majeure, ne confisquons pas le débat démocratique !

 

Paris, le 21 mai 2019

 

Hier, la CGT du Livre (SGLCE) a appelé à une grève de 24 heures pour s’opposer à la réforme de la loi Bichet sur la distribution de la presse, qui empêchera demain matin la parution des quotidiens nationaux.

Pour Laurent Garcia, député de la Meurthe-et-Moselle et porte-parole du groupe Mouvement Démocrate et Apparentés : « A quelques jours d’une élection majeure pour l’avenir de notre continent et de notre pays, alors même que la campagne électorale commence enfin à atteindre sa vitesse de croisière et que l’on peut craindre un taux record d’abstention, cette décision est un risque majeur d’affaiblissement du débat publique et de notre démocratie ».

Il poursuit : « La presse écrite est un outil essentiel du débat démocratique. Il est vital que cette campagne électorale, dans sa dernière ligne droite, puisse se dérouler dans les meilleures conditions possibles et que sa couverture médiatique ne puisse souffrir d’aucun écueil. Il aurait été préférable que la CGT du Livre fasse preuve de davantage de responsabilité, en appelant à cette journée de grève à l’issue du scrutin ».

« La porte de la majorité sera bien entendu toujours ouverte pour discuter avec les organisations syndicales de la nécessaire réforme de la loi « Bichet », mais il n’est pas acceptable qu’une partie du débat public soit ainsi confisquée », conclut-il.

 

 

Laurent Garcia
Député de Meurthe-et-Moselle
Porte-parole du groupe Mouvement Démocrate et apparentés
Co-rapporteur du rapport d’information de l’Assemblée nationale sur l’évaluation de la loi « Bichet »

Close