Hommage de l'Assemblée nationale à Marielle de Sarnez

Hommage de l'Assemblée nationale à Marielle de Sarnez

Hommage de l’Assemblée nationale à Marielle de Sarnez

Mardi 19 janvier, l'Assemblée nationale a observé une minute de silence à la mémoire de Marielle de Sarnez, disparue le 13 janvier 2021. Le Président du groupe MoDem et Démocrates Apparentés Patrick Mignola, le Président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, ainsi que le Premier ministre Jean Castex ont prononcé un discours en son hommage.

Les députés du groupe MoDem et Démocrates apparentés, par la voix de leur président, Patrick Mignola, député de la Savoie, ont rendu hommage à leur collègue et amie.

M. le Premier Ministre

Marielle de Sarnez, femme politique française, figure du centre, militante européenne, combattante de la justice et de la liberté, n’est plus.De la révolution ukrainienne à la transition démocratique en Tunisie, de la reconnaissance de l’esclavage comme crime contre l’humanité par l’Union Européenne, au développement du programme Erasmus.De ses engagements en Syrie et en Irak à son analyse visionnaire des crises migratoires.De ses combats aussi, comme élue de Paris, pour le logement des classes moyennes à la couverture du périphérique pour désenclaver la capitale, elle nous laisse d’abord une œuvre politique.Dans une époque où beaucoup s’interrogent sur le rôle et la place des élus, le parcours et l’action de Marielle de Sarnez apportent des réponses… Elle était la politique.

C’est en portant l’action publique au plus haut degré d’exigence que Marielle de Sarnez a vécu son engagement de toujours au Centre, de Valéry Giscard d’Estaing à Emmanuel Macron, ferraillant aux côtés de François Bayrou, qui avait trouvé en elle un autre lui-même, parce qu’elle aussi, avait trouvé en lui un autre elle-même.Ensemble, ils ont permis à ce courant politique de vivre, de survivre aux tempêtes, de revivre, toujours au service du pays.L’affirmation de convictions profondes, tout en reconnaissant la légitimité de convictions contraires, même si on les combat, suscite le respect. Sur tous les bancs, et de toutes parts, les hommages ont été innombrables et unanimes. Comme rarement. Soyez-en tous remerciés.

Il arrive dans nos vies de rencontrer des personnes qui nous rendent meilleurs. Pour ceux qui m’entourent ici, c’est ce que fut Marielle de Sarnez, dans une sororité politique qui nous manquera tant désormais.A ses enfants dont elle était si fière, à ses petits enfants dont elle parlait si tendrement, à tous ses amis comme à ceux qui furent ses adversaires, je veux dire qu’elle fait partie de ces êtres dont il émanait tant de lumière qu’elle continuera, telle les étoiles quand elles s’éteignent, d’éclairer encore longtemps nos chemins."

Close