Instruction en famille : un pas de plus vers le bon équilibre

Instruction en famille : un pas de plus vers le bon équilibre

Instruction en famille : un pas de plus vers le bon équilibre

Dans le cadre de la commission spéciale consacrée au projet de loi confortant le respect des principes de la République, les membres de la commission ont débuté aujourd’hui l’examen des amendements et articles relatifs à l’instruction en famille, dont le projet de réforme suscite de vives inquiétudes auprès des parents qui y ont aujourd’hui recours.

Les députés Démocrates siégeant dans la Commission spéciale se félicitent des échanges constructifs qui ont eu lieu ce jour avec Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, et Anne Brugnera, rapporteure thématique. Ce dialogue et cette écoute ont permis l’adoption d’un amendement des députés démocrates, présenté par Géraldine Bannier, qui simplifie et élargit les dérogations permettant d’avoir recours à l’instruction à domicile, dans le cas d’ « une situation propre à l’enfant motivant le projet éducatif ».

Pour Isabelle Florennes, oratrice du groupe démocrate sur ce texte : « Nous espérons vivement que ce travail constructif se poursuivra pour trouver le bon curseur, d’ici la séance, entre un renforcement du contrôle de l’instruction en famille pour éviter certaines dérives, et le maintien de cette liberté qui participe, dans la grande majorité des cas, de l’enrichissement des formes d’enseignement dans notre pays ».

Laurence Vichnievsky, députée du Puy-de-Dôme, corapporteure

François Pupponi, député du Val-d’Oise, vice-président de la Commission spéciale

Isabelle Florennes, députée des Hauts-de-Seine, oratrice du groupe

Jean-Paul Mattei, député des Pyrénées-Atlantiques, vice-président du groupe

Philippe Vigier, député de l’Eure-et-Loir, vice-président du groupe

Géraldine Bannier, députée de la Mayenne

Perrine Goulet, députée de la Nièvre

Frédéric Petit, député des Français établis hors de France

Close