"La reconnaissance du volontariat comme engagement altruiste est une priorité pour les sapeurs-pompiers"

"La reconnaissance du volontariat comme engagement altruiste est une priorité pour les sapeurs-pompiers"

« La reconnaissance du volontariat comme engagement altruiste est une priorité pour les sapeurs-pompiers »

Lors de la séance de questions au gouvernement, Jean-Pierre Cubertafon a interpellé Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur, au sujet du volontariat des sapeurs-pompiers.

Retrouvez le texte et la vidéo de sa question, ainsi que la réponse de la ministre :

 

[Seul le prononcé fait foi]

Ce week-end s'est tenu à Bourg-en-Bresse le Congrès national des sapeurs-pompiers.

Le ministre de l'Intérieur a annoncé un plan ambitieux pour favoriser le recrutement de pompiers volontaires, les fidéliser et reconnaître leur engagement citoyen. Ce plan doit permettre de répondre à l'effet de ciseaux auquel les SDIS sont confrontés, entre la stagnation de leurs effectifs et l’accroissement continu de leur sollicitation opérationnelle. 

Les annonces de plan ont été particulièrement bien accueillis dans les territoires ruraux, où les volontaires représentent la quasi-totalité des effectifs.  Dans nos campagnes, touchées par la désertification médicale et des temps de trajet importants pour rejoindre les lieux de soins d'urgence, les pompiers se retrouvent en première ligne car ils sont souvent la dernière garantie du maintien de la proximité et de l’équité des secours dans les territoires

Mais ce samedi, le ministère était plus particulièrement attendu sur un autre sujet : la réaffirmation du volontariat comme engagement altruiste et non comme travail.

Comme beaucoup le savent, les sapeurs-pompiers volontaires forment le socle du modèle français de secours et de gestion des crises. Mais, au-delà d'assurer la viabilité du système de secours, les pompiers volontaires sont l'incarnation d'une certaine idée de l'engagement altruiste et républicain. Alors que nous connaissons une récurrence des crises, les SPV incarnent une société de l’engagement, inclusive et résiliente.

La reconnaissance du volontariat comme engagement altruiste est donc une priorité pour les sapeurs-pompiers aujourd'hui

Lors du Congrès, le ministre a souhaité répondre aux attentes de la profession en donnant à notre modèle de sécurité les moyens de maintenir sa spécificité grâce à un plan ambitieux.

Madame la ministre, pouvez-vous nous présentez les mesures concrètes qui permettront de tenir cet engagement ?

Close