Le groupe MoDem entend répondre aux préoccupations des maires.

Le groupe MoDem entend répondre aux préoccupations des maires.

Le groupe MoDem entend répondre aux préoccupations des maires.

 

Paris, le 19 novembre 2018

Alors que s’ouvrira demain le 101e Congrès des Maires et des Présidents d’intercommunalités, le groupe MoDem est attentif aux préoccupations des représentants des territoires, et en premier lieu, celles des maires, maillon essentiel de cohésion de notre République.

En mettant en place un groupe de travail consacré aux enjeux des Territoires, coordonné par Nicolas Turquois, député de la Vienne, les députés MoDem souhaitent ainsi être force de propositions et s’associer aux réflexions menées par le Ministère de la cohésion des territoires. Ils saluent tout d’abord l’engagement de Mme le Ministre Jacqueline GOURAULT à ne pas retoucher au périmètre et aux compétences des différentes collectivités.

Ce groupe de travail présentera quant à lui ses premières pistes de réflexion à la Ministre de la Cohésion des territoires, ce mardi 20 novembre 2018. Il a concentré ses efforts autour de deux sujets importants : le statut de l’élu et les relations entre les communes et les intercommunalités.

Pour Nicolas Turquois, « Ces deux questions sont des préoccupations plus importantes qu’un énième big bang territorial. L’enquête 2018 du Cevipof sur les maires de France ne dit pas autre chose : près d’un maire sur deux envisage d’abandonner tout mandat électif en 2020, majoritairement pour des raisons personnelles et familiales, et la majorité d’entre eux estime qu’il existe un déséquilibre entre les pouvoirs de leurs communes et des intercommunalités. Le mandat de maire a évolué, passant de gestionnaire à chef de projet, demandant toujours plus d’investissement personnel alors même que le pouvoir des communes s’est lentement dilué dans celui des intercommunalités ».

 

 

Close