Plan santé : "Poussons encore plus loin le décloisonnement entre médecines curative et préventive"

Plan santé : "Poussons encore plus loin le décloisonnement entre médecines curative et préventive"

Plan santé : « Poussons encore plus loin le décloisonnement entre médecines curative et préventive »

Lors de la séance de questions au gouvernement, Cyrille Isaac-Sibille, co-auteur d'un rapport sur la prévention santé en faveur de la jeunesse, a interpellé Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, au sujet de la nécessité de réconcilier médecines curative et préventive.

Découvrez la vidéo et le texte de sa question, ainsi que la réponse de la ministre :

 

[Seul le prononcé fait foi]

Le Dieu grec de la médecine, Esculape, avait deux filles : Hygée, déesse garante, de ce que nous pourrions appeler aujourd’hui la prévention, et Panacée, déesse des soins.

Le Président de la République, après avoir présenté sa stratégie contre la pauvreté il y a 5 jours, a annoncé ce matin la stratégie pour la transformation du système de santé, stratégies (au pluriel) qui apportent une vision claire et donne une cohérence d’ensemble à la politique sociale et sanitaire de la majorité.

Si, comme l’a rappelé le Président de la République, l’organisation du système de soins remonte aux ordonnances Debré de 1958, c’est l’ordonnance de 1945 créant le système de sécurité sociale sur le modèle bismarckien, qui a entériné la séparation des médecines curative et préventive.

Face à ce constat, il nous faut réconcilier Hygée et Panacée, en poussant encore plus loin ce décloisonnement et en venant au secours de deux acteurs en difficulté : la médecine de la protection maternelle et infantile (PMI) et la médecine scolaire.

Madame la Ministre,

  • Suite à la décision prise par Monsieur Blanquer d’abaisser l’âge de l’instruction obligatoire de 6 à 3 ans, comptez-vous vous-même également abaisser l’âge de la visite médicale scolaire obligatoire, à 3 ans, pour agir le plus précocement possible?
  • Face à la pénurie de médecins scolaires et PMI, souhaitez-vous étendre, encore plus loin, l’exercice médical mixte pour que les médecins exerçant en milieu libéral ou hospitalier puissent venir consulter au sein d’établissements scolaires et PMI ?
  • Afin de connaitre l’effort budgétaire dévolu à la prévention, est-il envisagé, dans le PLFSS 2019, d’établir un document de politique transversale dit “orange budgétaire”, recommandé à deux reprises par la Cour des comptes ?

Close