Projet de loi santé : les préoccupations du groupe MoDem et apparentés entendues

Projet de loi santé : les préoccupations du groupe MoDem et apparentés entendues

Projet de loi santé : les préoccupations du groupe MoDem et apparentés entendues

Paris, le 12 mars 2019

 

A l’heure où l’ensemble des acteurs du secteur de la santé s’accordent sur une nécessaire réorganisation de l’ensemble du système, la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale a entamé ce jour l’examen du projet de loi portant sur « l’organisation et la transformation du système de santé ».

Ce projet de loi propose une réforme structurelle d’envergure face aux des défis contemporains du 21ème siècle : vieillissement de la population, augmentation des maladies chroniques, révolution technologique, au moyen de différentes mesures que le groupe Mouvement Démocrate et apparentés, à travers Cyrille Isaac-Sibille, orateur du projet de loi, soutient pleinement.

Toutefois, ce texte s’appuie particulièrement sur les Agences régionales de santé (ARS) au risque d’accentuer une certaine forme « d’hyper administration » de la médecine, au détriment des acteurs de terrain, dont les élus locaux, et des initiatives locales.

Selon Cyrille Isaac-Sibille : « Le groupe Mouvement Démocrate et apparentés a pu faire part de ces préoccupations au Gouvernement, dont la capacité d’écoute et de compréhension a pu rassurer ses inquiétudes. Nous avons bon espoir que des réponses soient apportées prochainement au sujet de l’organisation territoriale du système de santé et de la démocratie sanitaire, dans le cadre de ce projet de loi, en s’appuyant notamment pleinement sur les professionnels de santé, les élus locaux et les citoyens ».

Il poursuit : « Nous serons également attentifs à ce que la question de la prévention puisse être au cœur de cette réorganisation et prenne toute sa place dans ce projet de loi. C’est le sens de plusieurs amendements que nous avons déposés ».

Close