Retraite minimum pour les agriculteurs : une première étape pour plus de justice sociale

Retraite minimum pour les agriculteurs :  une première étape pour plus de justice sociale

Retraite minimum pour les agriculteurs : une première étape pour plus de justice sociale

Parmi les grandes difficultés que connait aujourd’hui le monde agricole, le faible niveau des pensions de retraite est une injustice majeure qui doit être enfin corrigée. Aujourd’hui, de nombreux agriculteurs à la retraite vivent en-dessous du seuil de pauvreté.         
 
Garantir à nos agriculteurs une retraite digne est l’une des nombreuses avancées sociales de la réforme des retraites, aujourd’hui suspendue.       
 
Aujourd’hui à l’Assemblée nationale nous avons pu renouer avec l’ambition de cette réforme, en adoptant à l’unanimité la proposition de loi du président du groupe Gauche Démocrate et Républicaine à l’Assemblée nationale André Chassaigne, qui institue une retraite minimum pour les agriculteurs à 85% du SMIC.  
 
Il s’agit d’une première étape pour intégrer dans notre contrat social l’un des progrès que proposait la réforme des retraites. Désormais, le groupe MoDem et apparentés forme le vœu que les autres avancées sociales prévues par cette réforme, en faveur des femmes, des commerçants, des artisans ou des indépendants, puissent également, d’une manière ou d’une autre, être réalisées avant la fin du quinquennat.

Close