Semaine nationale de l'artisanat : "Informons mieux les jeunes et montrons combien l'artisanat est un tremplin vers l'emploi !"

Semaine nationale de l'artisanat : "Informons mieux les jeunes et montrons combien l'artisanat est un tremplin vers l'emploi !"

Semaine nationale de l’artisanat : « Informons mieux les jeunes et montrons combien l’artisanat est un tremplin vers l’emploi ! »

Lors de la séance de questions au gouvernement, Sylvain Waserman a interrogé Muriel Pénicaud, ministre du Travail, à l’occasion de la semaine nationale de l’artisanat. Le député du Bas-Rhin a notamment insisté sur l’importance de l'orientation et de l'information, et a rappelé combien l'artisanat est un tremplin vers l'emploi.

Retrouvez le texte et la vidéo de sa question, ainsi que la réponse de la ministre :

[Seul le prononcé fait foi]

Le 17 mars a eu lieu le lancement de la semaine nationale de l’artisanat dans l’ensemble de nos territoires. L’artisanat aujourd’hui , c’est :  1,3 millions d’entreprises; 3, 1 millions d’emplois - dirigeants ou salariés-,  10% du PIB, un secteur qui forme à des métiers qualifiés et qui  recrute, voire même  qui est en pénurie de salariés pour certaines filières.

Comme beaucoup de mes collègues sur ces bancs, j’étais sur le terrain, en l’occurrence à Strasbourg chez un maître artisan alsacien avec Bernard Stalter, Président national du réseau des Chambres de Métiers et de l’Artisanat. Nous sommes ici nombreux à être convaincus que l’artisanat révèle l’excellence du savoir-faire français dans de nombreux domaines.

L’apprentissage est la meilleure façon d’acquérir ces savoirs-faire et de former nos jeunes à ces métiers de demain.

Pour autant les chiffres sont implacables avec seulement 7% de jeunes en apprentissage. La France n’est pas au rendez-vous et ce depuis des décennies.

Ma question est la suivante : premièrement pour pouvoir décider de son orientation en toute connaissance de cause, il est nécessaire de savoir factuellement quels sont les  besoins et débouchés réels vers l’emploi,  et cela pour chacune des formations.  Cela montrerait combien l’artisanat est un tremplin vers l’emploi et, au-delà même vers la création d’entreprises.

A titre d’exemple, 35% des apprentis sont formés par l’artisanat dont plus de 100 000 dans les CFA du réseau des chambres de métiers.  80% d’entre eux à la fin de leur formation ont un emploi qualifié. Ces chiffres doivent être connus et publiés.

  • Aussi, un  regard objectif sur l’efficacité de toutes les formations est indispensable. Fait-il bien parti des projets du gouvernement ?
  • Deuxièmement, l’orientation doit être plus objective, plus percutante et s’affranchir des clichés et des partis pris des uns et des autres. Jusqu’où irez-vous pour confier cette mission aux régions ?

Close