Taxe américaine sur l'acier : "L'UE doit jouer un rôle essentiel pour réguler le commerce international"

Taxe américaine sur l'acier : "L'UE doit jouer un rôle essentiel pour réguler le commerce international"

Taxe américaine sur l’acier : « L’UE doit jouer un rôle essentiel pour réguler le commerce international »

Lors de la séance de questions au gouvernement, Vincent Bru a interrogé Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, au sujet de la décision américains d'imposer lourdement les importations d'acier et d'aluminium. Le député des Pyrénées-Atlantiques, co-auteur d'un rapport sur le rôle de l'Organisation mondiale du commerce, a souligné l'importance de l'Union européenne dans la régulation du commerce international.

Retrouvez le texte et la vidéo de sa question, ainsi que la réponse du ministre :

Le 8 mars dernier, le président des Etats-Unis, Donald Trump, a signé des règlements imposant 25% de droits de douane sur l'acier et 10% sur l'aluminium afin de protéger, selon lui, le secteur métallurgique américain.

Hasard du calendrier, je présentais le même jour en commission des affaires européennes, avec mon collègue Patrice Anato, un rapport sur le rôle de l’Organisation Mondiale du Commerce. La conclusion de ce rapport portait plusieurs recommandations afin de rénover et de renforcer le rôle de l’OMC.

Depuis sa création en 1995, l’OMC remplit deux fonctions : la première est de fixer les règles du commerce international dans un cadre multi et surtout plurilatéral et la deuxième d’exercer un contrôle grâce à l’organe de règlement des différends (ORD).

Les États-Unis, qui n’ont jamais accepté de ne plus exercer leur leadership en la matière, cherchent à affaiblir l’OMC. Ainsi, après avoir mis en cause l’organe de règlement des différends en bloquant la nomination de nouveaux juges de la formation d’appel, les Etats Unis souhaitent désormais s’affranchir des règles du jeu en toute impunité.

S’agissant d’une compétence exclusive de l’Union européenne, il conviendrait de prendre une position ferme permettant de montrer l’efficacité de l’Union, surtout à un an de l’élection du Parlement Européen.

Ainsi, il est du ressort du Gouvernement français de soutenir l’OMC par l’intermédiaire de l’Union européenne dont cet évènement souligne clairement son impérieuse nécessité pour réguler le commerce international.

C’est pourquoi, je souhaiterais demander au Gouvernement, par quels moyens il compte agir auprès de l’Union européenne et de l’OMC, afin d’apporter une réponse forte au défi lancé par l’administration Trump ?

Close