Versement de la prime de naissance avant la naissance : un refus incompréhensible

Versement de la prime de naissance avant la naissance : un refus incompréhensible

Versement de la prime de naissance avant la naissance : un refus incompréhensible

Le groupe Mouvement démocrate et apparentés fait part de son incompréhension face à l’inflexibilité du gouvernement sur un sujet qu’il porte depuis 2017 : le versement de la prime de naissance aux parents avant l’arrivée de l’enfant et non après, comme c’est le cas aujourd’hui. L’objectif est simple : faciliter les conditions matérielles de l’arrivée de l’enfant, au moment où la famille en a le plus besoin s’agissant des équipements essentiels

Alors que le taux de natalité s’effrite, en France, en 2019, pour la 4e année consécutive, il est temps de réaffirmer l’ambition d’une politique d’accompagnement de la natalité dans notre pays.

La semaine dernière, lors de l’examen de la 1ère partie du projet de loi de finances, l’Assemblée avait déjà rejeté l’amendement du groupe MoDem qui proposait de relever le quotient familial de 100 euros. Ce nouveau rejet, ce soir, de l’amendement présenté par Nathalie Avy-Elimas, qui proposait de verser la prime de naissance aux ménages les plus modestes, avant la naissance, est une nouvelle occasion ratée d’envoyer un signal positif en faveur d’une politique familiale renforcée, tellement malmenée durant les deux derniers quinquennats.

Close