Modernisons d’urgence notre démocratie

Modernisons d’urgence notre démocratie

Modernisons d’urgence notre démocratie

Modernisons d’urgence notre démocratie

Le 20 juin 2021

L’écroulement de la participation au premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche est un symptôme supplémentaire de la crise démocratique que nous vivons.

Cette abstention renforce artificiellement les présidents sortants et les extrêmes. Elle appelle à une grande humilité de la part de ceux qui en bénéficient mais ne peuvent s’en réjouir, mais aussi de l’ensemble des autres forces politiques qui n’ont pas su suffisamment intéresser les électeurs aux enjeux locaux de ces scrutins.

Les raisons de cette abstention record sont sans doute multiples : date du scrutin, déconfinement faisant passer l’enjeu démocratique au second plan, complexité du double scrutin, défiance grandissante à l’égard du monde politique, méconnaissance des enjeux politiques locaux.

Les députés démocrates se battent depuis longtemps pour moderniser en profondeur notre démocratie et notamment grâce à une double simplification : simplification du scrutin, grâce notamment au vote par correspondance et simplification du mille-feuille territorial, afin que les citoyens connaissent mieux les enjeux des différentes élections. Ces réformes étaient urgentes hier, elles deviennent vitales aujourd’hui. Si nous espérons que la France sorte bientôt de la crise sanitaire, économique et sociale, ce ne doit pas être pour plonger dans une crise démocratique, qui serait toute aussi mortelle, si ce n’est davantage, pour l’ensemble de notre Nation.

Cette remise en question et cette prise de conscience doivent être collectives. Modernisons sans attendre notre démocratie.

Close