QAG du 20/07/21

QAG du 20/07/21

QAG du 20/07/21

Mardi, le groupe MoDem et Démocrates apparentés a interrogé le Gouvernement sur la situation épidémique actuelle, le pass sanitaire et la décision de la cour européenne de justice sur le temps de travail des militaire.

Intervention d'Isabelle Florennes sur la situation épidémique

Isabelle Florennes a interrogé le ministre des Solidarités et de la Santé sur la situation épidémique actuelle et le variant delta "qui a engagé avec nous une course contre la montre que nous n'avons pas le droit de perdre". Elle appelle dans ce combat, à faire la différence entre les personnes qui brandissent des étoiles jaunes et brûlent des centres de vaccination ou menacent des élus, à celles qui s'inquiètent "pour leur propre santé, celle de la collectivité, pour l'économie et pour l'avenir de leurs enfants". Dans ce cadre, la députée des Hauts-de-Seine appelle à la responsabilité et la bienveillance de tous pour faire face à cette quatrième vague, "tout en soulageant" le personnel soignant et les personnes les plus à risque. Elle demande ainsi au ministre quels outils seront mis en place pour inciter les Français à se protéger le plus vite possible, et la garantie que chacun peut avoir accès à un vaccin dans les plus brefs délais.

Intervention de Sabine Thillaye sur le temps de travail des militaires

Sabine Thillaye a interrogé la ministre des armées sur la décision de la Cour de justice de l'Union européenne concernant le temps de travail des militaires qui prévoit son assujettissement au droit d'un travailleur lambda. Une décision qui va à l'encontre du droit français selon lequel les militaires doivent pouvoir être disponible en "tout temps et en tout heure". Elles dénoncent notamment la décision dont l'application a été limitée "aux tâches qui ne relèvent pas d'opérations extérieures ou de déploiements de crise". Elle demande ainsi quelle voie la France souhaite emprunter face à cette cet arrêt, "à l'heure ou la France doit défendre ses intérêts sans toutefois rejoindre le camps des pays qui remettent en cause le rôle des juges et la hiérarchie des normes".

Intervention de Blandine Brocard sur les contre-indications vaccinales

Blandine Brocard a interpellé le ministre des solidarités et de la santé sur le pass sanitaire. Elle évoque notamment les contre-indications vaccinales auxquels peuvent être confrontés certains patients, entre autres les femmes enceintes, dont le risque "pourrait être au moins équivalent à celui que fait courir le covid".  Elles demandent ainsi si ces derniers pourront bénéficier du pass sanitaire, et si la contre-indication médicale du médecin suffira. Par ailleurs, elle attire également l'attention du ministre sur la difficulté que pourront rencontrer "un grand nombre de personnes" qui ne disposent pas de smartphone, ni d'internet, "sont désarçonnés par l'administration numérique" pour obtenir leur pass sanitaire ou un duplicata.

Close