QAG du 5 octobre 2021

QAG du 5 octobre 2021

QAG du 5 octobre 2021

Etats généraux de la psychiatrie

Brahim Hammouche a interrogé Olivier Véran sur les assises de la santé mentale et de la psychiatrie, au cours desquelles le Président de la République a annoncé des "mesures concrètes sans précédent, avec un engagement portant sur 1,9 milliard d’euros sur cinq ans dès 2022, pour sortir la psychiatrie de son sous-investissement chronique et donner aux professionnels la considération dont ils avaient tant manqué ces dernières années".



Le député de la Moselle rappelle que "La covid a aussi joué un rôle de catalyseur et de facteur précipitant, nous rappelant parfois avec dureté, comme un miroir grossissant, les fragilités systémiques de l’organisation de tout notre système de soins, dont la psychiatrie ne fait pas l’économie". Brahim Hammouche, qui est aussi psychiatre a demandé au Gouvernement des précisions sur "les autres mesures phares prises au lendemain de ces assises pour désengorger les services, rénover les établissements, développer des équipes mobiles, améliorer les prises en charge ambulatoires et, devant la souffrance psychique en France, assurer à chacun, dans l’égalité et la dignité territoriales, l’accès aux soins".


Fédérations sportives en Alsace

Bruno Fuchs a alerté la Ministre déléguée chargée des sports sur les conséquences de la loi NOTRe sur l'organisation de la pratique sportive en Alsace. Le député du Haut-Rhin, après avoir rappelé "le rattachement de force de l'Alsace à la région Grand Est" sous le quinquennat de François Hollande, estime que "les ligues d’Alsace ont été réorganisées en districts relevant de la gouvernance de cette région" et "qu'il s’agit d’une catastrophe pour certains sports, pour les clubs, les sportifs, les parents, les bénévoles et les entraîneurs".



Rappelant que la majorité a adopté la loi du 2 août 2019 permettant de créer la collectivité européenne d’Alsace (CEA), loi qui précise la libre gouvernance dans le sport dans cette collectivité, le député du Haut-Rhin souhaite que, face au blocage de certaines fédérations, le Gouvernement réaffirme clairement la possibilité laissée par la loi de pouvoir recréer des ligues sportives alsaciennes.

Close