QAG du 6 juillet 2021

QAG du 6 juillet 2021

QAG du 6 juillet 2021

Mardi 6 juillet, le groupe MoDem et Démocrates apparentés a interrogé le Gouvernement sur la Conférence sur l'avenir de l'Europe, l'évaluation climatique des lois et la politique en faveur de la lecture.


Conférence sur l’avenir de l’Europe et de la jeunesse - Marguerite Deprez-Audebert

Le 9 mai dernier, l'Union européenne a lancé la Conférence sur l'avenir de l'Europe, permettant à l'ensemble des citoyens européens de s'exprimer sur le devenir de cette aventure commune débutée il y a plusieurs décennies. Dans ce cadre, une plateforme en ligne a été mise en place afin de faciliter le recueil de ces opinions. Marguerite Deprez-Audebert estime primordial de "faire connaître la Conférence sur l’avenir auprès de nos jeunes, qui ont besoin de perspectives". La députée du Pas-de-Calais a demandé à la Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'Education nationale si le Gouvernement prévoit "de mettre à la disposition des établissements scolaires des matériels d’information sur la Conférence sur l’avenir de l’Europe ?"


Evaluation des lois en matière climatique - Erwan Balanant

Le 1er juillet dernier, le Conseil d’État a enjoint au Gouvernement, dans un délai de neuf mois, de prendre des mesures supplémentaires pour atteindre l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 40 % d’ici à 2030. Erwan Balanant estime que "respecter nos engagements issus de l’accord de Paris et de la stratégie nationale bas-carbone est non négociable", mais s'interroge sur cette décision qui "fixe un ultimatum mais n’apporte aucune précision relative aux moyens à employer pour atteindre les objectifs". Le député du Finistère rappelle "qu'avec trente députés de tous bords, nous avons déposé trois propositions de loi visant à mettre en place une véritable évaluation climatique des lois" et demande à la Ministre de la Transition écologique et solidaire si cette proposition pourra être inscrite à l'ordre du jour.


Apprentissage de la lecture - Géraldine Bannier

Le 17 juin dernier, le Président de la République a annoncé que la lecture serait la grande cause nationale pour l'année 2021. Géraldine Bannier, présidente du groupe d'études "Livre" à l'Assemblée nationale, considère que "la lecture est mal maîtrisée par de nombreux Français. C’est un mal insidieux qu’il s’agit de contrer. Les élèves ont perdu, dans l’ensemble, en capacité de compréhension du vocabulaire, d’attention et de concentration". La députée de la Mayenne a demandé à Nathalie Elimas, secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'Education, des précisions sur "cette ambition remarquable pour la France et nos concitoyens ?"

Close